Le phare d'El Rompido domine le paysage de la ville, avec ses couleurs blanches et rouges. Cependant, à côté se dresse un autre phare plus petit et plus ancien, S. XIX. Les deux constituent l'image la plus typique d'El Rompido.

Un phare à l'embouchure

El RompidoLe vieux phare d'El Rompido commence à fonctionner 1861 et il était à ce moment-là devant Punta del Gato, c'est-à-dire, au bout de la flèche, donc il a indiqué l'embouchure de la rivière Piedras. La conception de ce phare, lanterne tronconique et décagonale, correspond à Ángel Mayo et est très similaire au phare de Mesa Roldán, à Carboneras, ouvert quatre ans plus tôt.

Le vieux phare a une hauteur de 13 mètres et la portée de son éclairage était 16 miles. Depuis les années 30, principalement en raison de la plus grande portée du phare de Mazagón, son éclairage est remplacé par un éclairage permanent en acétylène. Ainsi, il a fonctionné jusqu'à 1976, avec l'entrée en service du nouveau phare.

Le nouveau phare

Le plus haut phare est situé à seulement quelques mètres de son voisin du 19e siècle, complétant un cachet de tradition et de modernité en une seule image. Ce phare, construire dans 1975 et en opération depuis 1976, avoir 31 mètres de haut et est situé 14 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Son design est cylindrique avec des bandes blanches et rouges, très similaire au phare de Puerto de Huelva, et il est construit en béton armé.

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe nouveau phare d'El Rompido, contrairement au précédent, Il est exploité à distance par l'autorité portuaire de Huelva, donc personne n'y vit. Son numéro international est D-2312 et il a une gamme de 24 miles nautiques la nuit. Les phares en activité les plus proches sont ceux d'Ayamonte et de Huelva.